• Accueillir un assistant de langue

  • Accueillir un assistant de langue

  • Accueillir un assistant de langue

Rôle de la personne responsable dans l’établissement

Généralement à leur premier voyage au-delà de l'Atlantique, si loin de leur milieu, peu ou pas familiers avec l'accent québécois et sans doute à leur premier séjour à titre professionnel dans une école, ces jeunes assistantes et assistants, au début de la vingtaine, ont besoin d'un encadrement, au moins pour leurs premières semaines au Québec.

La personne responsable du programme dans les établissements doit donc s’assurer que cet encadrement leur est fourni et :

  • voir à l'accueil et à l'intégration de l'assistante ou de l'assistant dans son milieu de travail;
  • voir à ce qu'un membre du personnel de l'établissement d'enseignement informe l'assistante ou l'assistant des dispositions prises pour lui permettre de se rendre dans son milieu d'accueil à la fin du stage d'information du mois d'août;
  • désigner un membre du personnel enseignant comme conseillère ou conseiller pour l'assistante ou l'assistant;
  • s'assurer que le membre du personnel désigné pour accueillir l'assistante ou l'assistant dans son nouveau milieu se charge de l'héberger chez lui ou chez un autre membre du personnel de l'établissement d'enseignement au moins la première semaine gratuitement, informer l’assistante ou l’assistant de l’arrangement pris avant son arrivée; 
  • aider l'assistante ou l'assistant à se trouver un endroit où loger (logement, chambre ou famille) dans son milieu d'accueil;
  • faire visiter les endroits stratégiques (épiceries, clinique médicale, pharmacie, centres de loisirs et de sports, etc.) de son nouveau milieu;
  • la ou le présenter aux membres du personnel de l'établissement d'enseignement et lui faire visiter l'établissement d'enseignement;
  • servir d'intermédiaire entre le service de la paie de l'établissement d'enseignement et l'assistante ou l'assistant;
  • aider, au besoin, l'assistante ou l'assistant lorsque celle-ci ou celui-ci n'est pas habile dans sa langue seconde;
  • l'accompagner, au besoin, à la clinique médicale et/ou à l'hôpital;
  • voir à ce que le professeur accepte de changer son approche pédagogique dans le but de travailler par projet. L'assistante ou l'assistant pourra recevoir des groupes de deux à dix élèves à la fois au maximum. Cette façon d'utiliser les services de l'assistante ou de l'assistant demande de la flexibilité de la part des membres du personnel enseignant de l'établissement d'enseignement, mais les résultats sont tangibles;
  • préparer l'horaire de travail (18 heures par semaine au primaire et au secondaire) de l'assistante ou de l'assistant. Le faire approuver par la directrice ou le directeur de l'école et l'expédier à la personne responsable de l'organisme dans la semaine suivant l'arrivée de l'assistante ou de l'assistant dans son milieu d'accueil;
  • donner des trucs de gestion de classe à l'assistante ou à l'assistant;
  • évaluer les cas de discipline rencontrés par l'assistante ou l'assistant et, au besoin, régler le problème;
  • assigner un local (autre que la salle de cours) à l'assistante ou à l'assistant pour lui permettre de travailler avec des petits groupes. Si on demandait à l'assistante ou l'assistant de travailler en classe, les activités devraient être animées conjointement avec l'enseignante ou l'enseignant;
  • conseiller l'assistante ou l'assistant lorsque celle-ci ou celui-ci rencontre des problèmes en dehors de l'école (ex. : difficultés avec le propriétaire de son logement, plaintes des voisins, etc.).

Le professeur qui a la responsabilité d'une assistante ou d'un assistant fait de la « gestion de personnel ».